Tag Archives: Economie

Un taux négatif ne présage rien de bon, non plus

Rien ne va plus…
Est-ce la chronique d’une fin annoncée de l’euro ? (voir mon article « Cet EURO qui traîne des pieds… » dans la zone “Un peu de culture” tout en bas)

Comme on pouvait s’en douter la France a obtenu un prêt à un taux négatif.

Pourquoi ?

Le 8 décembre 2011 , la BCE a permis aux banques d’emprunter des montants illimités pour une durée de 3 ans
Cette possibilité, va augmenter mécaniquement la quantité de monnaie en circulation et par ricochet augmenter l’offre. (Loi de l’offre et de la demande [définition])

Lorsque l’offre augmente, le loyer de l’argent va baisser, quitte à devenir négatif.

Ce taux s’est vu accélérer sa baisse pour devenir négatif plus par crainte des perspectives à venir de la zone euro que par philanthropie.
On se doute bien que les investisseurs, avec leurs liquidités sur les bras doivent respecter les contrats qu’ils ont signés : s’occuper du capital financier qu’on leur a confié.
Nous ne les voyons pas se balader avec des milliards dans une valise, n’est-ce pas ?

Ils ont alors le choix entre divers pays d’Europe, et les deux premiers sont respectivement l’Allemagne et la France.
L’Allemagne étant saturé, il fallait mécaniquement se tourner vers la France que je vais qualifier un peu pompeusement de solvable...
[Qu’on me pardonne mon léger manque d’objectivité…]

les débouchés au Bund allemand sont peu nombreux
(source : La France émet pour la première fois à des taux négatifs, Actualités)
Ces taux négatifs, montrent qu’en période de crise, les investisseurs sont désormais prêts à payer une prime pour détenir de la dette française plutôt que de financer des pays jugés risqués
(source : La France emprunte à des taux négatifs, pour la première fois de son histoire)

Dans le passé, les investisseurs ont mis leur billes un peu partout en Europe mais depuis que la crise est passé par là, les pays, dit du sud [Espagne, Gréce, Italie, etc.], sont indignes de leur confiance.
Pour le dire en termes crus : “les dettes des pays du Sud sont devenues des repoussoirs
(source : Le Figaro – Conjoncture : La France emprunte à un taux négatif, une première)

On notera que “L’Agence France Trésor a émis le 7 juin à dix ans à 2,46%, un plus bas historique” (source : Le Figaro – Conjoncture : La France emprunte à un taux négatif, une première)
Evidemment, ce taux va varier, puisque l’économie comme chacun sait est volatile.

Une autre bonne nouvelle est la baisse de l’euro par rapport au dollar [moins de 1,25 dollars l’ euro] (source L’euro décroche dans le sillage de la BCE)

Je noterais que le titre iconoclaste de libération [ La France se fait désormais payer pour emprunter de l’argent ] me paraît très déplacé, et, me donne l’impression de manquer d’objectivité.

En résumé,
Au total, l’Agence France Trésor, chargée de placer la dette française sur les marchés, a levé 7,7 milliards d’euros ce lundi, soit le haut de la fourchette envisagée” […]
L’engouement des investisseurs pour la dette française est lié à la crise et aux craintes d’un éclatement de la zone euro. L’Allemagne est la première bénéficiaire de ces inquiétudes, mais les investisseurs se reportent aussi sur la France, qui fait office de « second meilleur choix » dans la zone euro tant sa dette est liquide.
(source : La France émet pour la première fois à des taux négatifs, Actualités)

Perspectives ?
Mon opinion est que probablement la France pourra emprunter à un taux négatif pendant quelques mois [jusqu’en 2013] le temps que la situation de l’euro soit clarifiée, et que l’économie mondiale redémarre de nouveau.
En tout cas pour l’Europe, la croissance, ce ne sera pas encore le cas cette année… (source Cet EURO qui traîne des pieds… – AgoraVox le média citoyen)

En conclusion, si les investisseurs se disputent le droit d’être en France ce n’est pas le signe que la France va bien mais le signe que l’Europe, ou plus précisément l’euro, a un futur très incertain.
Je rappelle que si vous avez des euros entre les mains vous avez le choix entre garder l’euro ou l’échanger contre une autre devise étrangère. Or, ni le dollar ni le Yen sont à envisager.

 

CHIFFRES :
3,917 milliards d’euros de bons à trois mois au taux moyen pondéré de -0,005% (contre +0,04% la semaine dernière) […] [échéance 11 octobre]
1,993 milliard de bons à six mois au taux moyen de -0,006% (contre 0,096%) […] [échéance 27 décembre]
1,793 milliard de bons à un an au taux moyen de 0,013% (contre 0,163% lundi dernier) […]
Le montant total émis se situe dans le haut de la fourchette cible soit 6,6 à 7,8 milliards d’euros […]
le ratio de couverture s’est établi à 2,65%, la demande ayant dépassé les 20 milliards d’euros
(source : La France emprunte à des taux négatifs, pour la première fois de son histoire)

Liens utiles :
Le Figaro – International : L’accord sur l’euro fragilise la coalition Merkel
Hollande a obtenu que 1% du PIB européen soit consacré à la croissance, et lâche du lest sur euro-obligations – leJDD.fr

Paris a emprunté 3,917 milliards d’euros à un taux de – 0,005 % pour des titres de dette à échéance le 11 octobre. Elle a également levé 1,993 milliard d’euros à un taux de – 0,006 % pour des placements à échéance le 27 décembre

La BCE doit devenir une banque centrale

Advertisements

Leave a comment

Filed under Allemagne, EURO, Europe, France, Leo Le Sage, Perspective d'avenir

Cet EURO qui traîne des pieds…

Certaines personnes avaient prédit la probable fin de l’euro à court terme depuis plus d’un an. Je n’y ai jamais cru.
Curieusement, l’euro est toujours présent, et j’ajouterais même que la majorité est pour cette euro mais pas comme elle se présente.Par contre une partie non négligeable de la population française est contre l’Europe telle qu’elle se présente. Certes, ce n’est pas ma discussion mais je tenais à le préciser.Je n’avais pas compris cette volonté un peu bête de la BCE de laisser ses taux très élevées par rapport à ceux des USA.
Probablement, qu’il espéraient que les investissements suivraient comme un appel d’air de capitaux frais ? (Fig. Graphique des taux d’intérêt BCE vs FED )

C’est en cherchant à connaître la BCE que j’ai lu ceci :
La principale mission de la BCE consiste à maintenir le pouvoir d’achat de l’euro, et donc la stabilité des prix, dans la zone euro
(source : BCE: The European Central Bank)
Cette raison explique ce maintient du taux au dessus de celui des Etats-unis (à un niveau quand même élevé par rapport aux USA).
Si on résume, il n’est pas permis à cette banque de décider sur le long terme, car en effet il est parfaitement possible qu’une perte de pouvoir d’achat soit nécessaire pour une stabilité de l’emploi sur le long terme.

Par exemple, si on devine que les importations pourraient détruire l’industrie européenne, il faudrait faire une dévaluation de la monnaie.
Avec cette mesure, les gouvernements espèrent augmenter la compétitivité économique. (source : Dévaluation – Wikipédia)
La seule façon rapide de réaliser une telle dévaluation ne peut se faire que par une création de monnaie par la banque centrale la BCE.

Sur le plan économique, cela va se traduire par un trop plein de monnaie donc une baisse de sa valeur.
C’est la Loi de l’offre et de la demande appliquée à la monnaie.

Sur le plan financier cette baisse du loyer de l’argent permettra aux banques de se refinancer, et chose que nous espérons tous, relancer l’économie.
Plus il est élevé, plus il freinera la croissance
(source : Le loyer de l’argent | Ministère de l’Economie et des Finances)

Cependant, le Président de la BCE prédit que « La reprise sera faible et graduelle vers la fin de l’année ». En clair la croissance sera faible.
La croissance allemande sera par exemple estimée à 0.6% seulement cette année alors qu’elle était de 2,7% en 2011.
Germany’s central bank projects that [Germany] GDP will grow 0.6% in 2012, a reflection of the worsening euro-zone financial crisis and the financial burden it places on Germany as well as falling demand for German exports” […] “GDP contracted 5.1% in 2009 but grew by 3.6% in 2010, and 2.7% in 2011(Source CIA – The World Factbook)
Si je choisi l’Allemagne c’est qu’on la considère comme le moteur de l’Europe, elle est l’économie majeur de la zone EURO, et, souvent on la cite comme exemple.

On pourrait se rassurer par les propos du Président de la BCE :
Mario Draghi, le président de la BCE, a affirmé que son institution n’avait discuté d’aucune nouvelle mesure exceptionnelle, lors de la conférence de presse mensuelle de l’institution
(source : La BCE baisse son taux directeur mais n’annonce pas de nouvelles mesures)

En France :
Dans l’industrie manufacturière, le constat fait par les chefs d’entreprise sur leurs carnets de commande globaux et sur les perspectives générales dans le secteur se dégrade nettement en mai. De même, dans les services, l’opinion sur l’activité prévue reste très inférieure à sa moyenne de long terme et la demande prévue demeure faible. … laissant augurer une activité peu dynamique en 2012 L’activité resterait donc peu dynamique en France d’ici fin 2012
(source : Insee – Analyse de la conjoncture)

Et en Europe ?
Malgré le net ralentissement des prix à la consommation, les ménages européens verraient leur pouvoir d’achat reculer tout au long de l’année et réduiraient leurs dépenses de consommation. Dès lors, la zone euro serait à l’arrêt en 2012
(source : Insee – Analyse de la conjoncture)

Le loyer de l’argent devra donc baisser et rester bas du fait de cette faible croissance pendant au moins deux trimestres…
C’est ce qu’a annoncé la BCE:
Le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement de l’Eurosystème est abaissé de 25 points de base, à 0,75 %, à partir de l’opération devant être réglée le 11 juillet 2012
(source : BCE: Décisions de politique monétaire)

Ma question est la suivante: l’Euro va-t’elle exister dans son état actuel cette année ou va-t’elle changer, voire disparaître  ?
Personnellement, je souhaite qu’elle change, mais est-ce possible ?

Merci d’avoir lu jusqu’au bout.

Glossaire:
Produit intérieur brut – Wikipédia (P.I.B.) = Gross domestic product – Wikipedia, the free encyclopedia (G.D.P)
Qu’est-ce que refinancer un crédit ?
Dévaluation et dépréciation, ou quand la monnaie pense sauver l’économie (sur Edubourse.com)

Liens:
La Banque centrale européenne devrait à nouveau abaisser son taux directeur
“La réduction du déficit sera plus difficile qu’envisagée” – Challenges.fr
La BCE baisse son taux directeur mais n’annonce pas de nouvelles mesures [Le Monde]
Jacques Sapir annonce la fin de l’Euro à court terme [un peu long mais intéressant]

Insee – Économie – Évolution du PIB en France jusqu’en 2011 [graphique]

Dates clés de la crise financière (depuis décembre 2005) (BCE: Timelime of the financial crisis) [En français Excellent]
Liste des crises monétaires et financières – Wikipédia [depuis 1637 (XVII)]

Un peu de culture :
Jacques Sapir annonce la fin de la zone euro en 2011 (Youtube) [crise terminale de l’euro l’hiver 2011/2012 selon J. Sapir]
Équilibre général
Pourquoi appelle-t-on les taux de la BCE « le loyer de l’argent » ? | Rue89
Ce que la gauche peut faire (introduction au dossier)Alternatives Economiques n° 315 – juillet 2012
Finances publiques : le casse-tête des 3 % (Alternatives Economiques n° 315 – juillet 2012)

Amitié franco-allemande – Wikipédia [le couple franco-allemand ayant toujours été un moteur de la construction européenne. Le traité de l’Élysée, en 1963, a officialisé ce rapprochement.]

Leave a comment

July 6, 2012 · 8:40 am